Le Cubisme synthétique – Verre et paquet de tabac, Picasso (1914)

97-012639_2

Cette dernière phase est comme un aboutissement du cubisme. Les papiers collés sont de plus en plus utilisés. Les artistes réalisent une synthèse entre la couleur et le plan. D’ailleurs, les couleurs sont plus importantes et variées comme nous pouvons le voir dans cette oeuvre ci dessus. Il y a du rouge, du jaune, du vert, du bleu, du gris, du marron… Pablo Picasso introduit des matières naturelles brutes (matériaux naturels) comme du sable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s