Exposition « Les sujets de l’abstraction » au Musée Fabre (Montpellier)

abstraction-1323080622-18431-1160615 160635

J’ai eu l’occasion d’aller voir l’exposition « Les sujets de l’abstraction » au Musée Fabre à Montpellier. Lorsque le cours d’histoire de l’art s’est penché sur l’art informel, la plupart des artistes cités me sont revenus en tête.

Ces peintres cherchent avant tout à créer de façon plus libre, sans être contraints par un sujet. C’est aussi l’occasion pour eux d’explorer des techniques nouvelles. Le peintre français d’origine allemande Hans Hartung, (2ème image ci-dessus) par exemple, fait subir les pires outrages à ses toiles. Il griffe, gratte dans la peinture fraîche, crée des pinceaux à plusieurs «têtes» posées sur un même manche, peint avec des bouts de mousse… Il va même jusqu’à utiliser des tuyaux d’arrosage et des pistolets pulvérisateurs.

Pierre Soulages (3ème image ci-dessus) innove également. Avant de se rendre célèbre avec ses toiles entièrement recouvertes de noir, il s’est livré à de nombreuses expérimentations. Il emploie des outils de tous les domaines (menuiserie, apiculture,…). Quant à la peinture, elle est souvent remplacée par du brou de noix, un liquide brun alors plutôt utilisé en teinturerie ou en menuiserie pour colorer tissus et bois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s